Le Maroc veut renforcer la coopération avec l’Amérique centrale

L'ambassadeur du Maroc au Guatemala, Tarik Louajri. Photo : Comunicación Minex.

L’ambasseur du royaume au Guatemala trouve les relations commerciales avec les pays de la région insuffisantes.

Après l’Afrique, dont il veut devenir un partenaire incontournable, le Maroc veut passer à d’autres régions du monde, notamment l’Amérique centrale, à en croire l’ambassadeur du royaume au Guatemala, Tarik Louajri.

Ce dernier, qui prenait part mercredi 30 août à une conférence sur le développement des relations entre le Maroc et l’Amérique centrale dans la capitale du pays centraméricain, Guatemala, considère que s’agissant de la dite région, il y a lieu à un coopération du même acabit que celle avec les autres pays africains, sur la base de liens historiques et culturels.

« Après avoir fait observer que les relations commerciales avec les pays de la région sont insuffisantes au regard des espoirs nourris par les deux parties, M. Louajri a relevé que les efforts déployés pour enrichir le cadre juridique régissant les relations du Maroc avec les pays d’Amérique Centrale permettront dans un proche avenir de donner un nouvel élan aux échanges commerciaux et au développement d’autres formes de coopération économique, » rapporte l’agence de presse nationale, la Maghreb arabe presse, qui cite un communiqué de l’ambassade du Maroc au Guatemala.

M. Louajri a donné comme exemple, justement, le Guatemala, qui a ouvert en janvier une ambassade au Maroc, la première de son histoire, et dont des hommes d’affaires ont visité le royaume.

Le Guatemala (…) a donné une nouvelle impulsion à ses relations économiques avec le Royaume et des opportunités d’affaires et d’échanges commerciaux prometteuses ont été identifiées, a (…) affirmé [M. Louajri].

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*